Les énergies renouvelables (EnR) : qu’est-ce que c’est ?

Définition

Dans l’approche relative au développement durable, les énergies utilisables par l’homme sont généralement classées en deux catégories, les énergies renouvelables et les énergies non renouvelables. Le terme « renouvelable » est à prendre dans un sens bien particulier, à savoir « renouvelable à l’échelle temporelle de l’homme ».

Les énergies renouvelables sont donc des énergies produites à partir de ressources dont le renouvellement naturel est considéré comme suffisamment rapide à l’échelle temporelle de l’homme pour ne pas entraîner une extinction de cette ressource.

La production d’électricité ou de chaleur est considérée comme renouvelable si la source de production est : (+ lien vers les différentes fiches descriptives)

 

 

  • l’eau
    • Turbine hydraulique
    • Hydrolienne
    • Turbine marémotrice
    • Centrale osmotique
  • le soleil
    • Panneau thermique
    • Panneau photovoltaïque
    • Centrale thermodynamique
  • le vent
    •  Éolienne
    • Turbine houlomotrice
  • la chaleur terrestre
    • Géothermie
  • la dégradation biologique
    • Centrale biomasse
    • Biocarburants

A l’inverse, dans les énergies dites non renouvelables, on retrouve :

  • les énergies fossiles
    • Gaz, charbon
  • l’énergie nucléaire

Répartition actuelle en Wallonie

Fin 2012, la puissance installée de production d’électricité en Wallonie est répartie de la manière suivante entre les différents types de centrale (source : « Bilan énergétique de la Wallonie en 2012, bilan de production et de transformation », SPW, 01/2014) :

Bilan-energetique-de-la-Wallonie-en-2012

 

La production nette d’électricité de ces différentes centrales se réparti de la manière suivante :

La transition énergétique ?

(source : http://www.connaissancedesenergies.org/qu-appelle-t-on-exactement-la-transition-energetique-141010 )

La « transition énergétique » est un concept traduisant principalement l’abandon progressif de certaines énergies (fossiles, parfois nucléaire) conjointement au développement d’autres énergies (renouvelables), accompagné notamment par des actions d’efficacité énergétique. Née dans les années 1980 en Allemagne, la notion de transition énergétique s’inscrit dans un contexte de plus grande prise en compte des enjeux environnementaux et climatiques. Elle se traduit différemment selon les pays où elle est entreprise. (…)

En Allemagne, l’Energiewende, amorcée au début des années 2000, suit une trajectoire radicale en faveur des EnR incluant aujourd’hui une sortie totale du nucléaire. En Finlande, la transition énergétique privilégie en revanche toutes les énergies décarbonées et notamment l’énergie nucléaire comme l’atteste la construction d’un EPR dans ce pays.

Au sein de VECA, nous appelons ce phénomène le « Virage énergétique » car il est nécessaire pour y arriver de changer notre vision, nos habitudes, et la direction empruntée.