Pourquoi PAS en Centre Ardenne !

Car il n’y a pas assez de vent!

VECA est persuadé que le grand éolien a son rôle à jouer dans la transition énergétique, mais où il y a du vent !

En Centre Ardenne, la vitesse moyenne des vents à 75 mètres du sol n’est que de 6 m/s (21.6 km/h) alors qu’il est de 8.4 ms (30.2 km/h) à la côte, soit une différence de 40%. Cette différence se traduit, pour une grande éolienne, par une augmentation de plus de 120% de sa capacité de production (environ 23 % de puissance nominale en Centre Ardenne, contre >50 % à la côte).

Puissance_eolienne

Graphe exprimant l’évolution de la puissance électrique d’une éolienne en fonction de la vitesse du vent

Pour VECA, la zone géographique idéale pour le grand éolien on-shore se situe donc le long du littoral, où la vitesse du vent dépasse facilement les 25 km/h (zone en orange sur la carte).

En dehors de cette zone, la capacité de production d’énergie de cette technologie n’est pas optimisée, et VECA ne la recommande donc pas.

vent_en_belgique

Carte de la Belgique reprenant la vitesse des vents

 

Car il n’y a pas la place!

Selon le cadre éolien de référence, il est interdit de mettre des éoliennes à moins de 600 mètres des zones d’habitat et à moins de 200 mètres des zones forestières.

Comme l’Ardenne était une immense forêt qui a été défrichée uniquement pour les besoins de l’habitat et de l’agriculture, il y a très souvent une zone forestière à proximité directe des zones d’habitat. Il y a donc très peu d’espace disponible pour du grand éolien, ce qui explique que certains projets éoliens soient à la limite, ou légèrement en deçà de la distance règlementaire.

Car cela dénature nos paysages typiques!

En effet, le plateau de l’Ardenne Centrale se compose d’un relief légèrement ondulé, avec une altitude près de 550 mètres au Nord-Est et qui descend jusqu’une altitude de 400 mètres au Sud-Ouest.

relief_centre_ardenne

Profil d’élévation du plateau Centre Ardenne, entre Assenois (Leglise) et Bastogne. Le champ éolien de la zone « échangeur E411/E25» est représenté par une éolienne unique de 150m de haut sur ce schéma.

Or, à cause de la faiblesse des vents, les éoliennes utilisées en Centre Ardenne doivent être plus hautes (150m) que dans le reste de la Belgique (<120m), et ce afin d’aller chercher les vents les plus rapides en altitude.

Cela signifie qu’un parc éolien sera visible de manière omniprésente dans un rayon de 10 km et sera partiellement visible à plus de 20 km

visibilite_eoliennes

Carte de visibilité issue de l’étude d’incidence du projet « Echangeur E411/E25 ». Le cercle pointillé rouge fait un diamètre de 16.8 km. Le parc sera visible depuis les zones en jaune sur la carte.

Sachant que notre principal atout touristique, ce sont nos paysages naturels…

paysage_avec_eoliennes

Photo tirée de l’étude d’incidences du projet Échangeur E411/E25

Car il existe des solutions plus adaptées